Le scooter BMW électrique et ses flancs verts, désormais en mode scooter-taxi, mieux que le taxi moto?

Le scooter BMW électrique et ses flancs verts, pour challenger le taxi moto?

Scooter-taxi ou taxi moto,  tous des deux-roues, …… c’est vrai, le bénéfice client est le même sur l’essentiel que recherche le client: le temps de trajet optimisé.
Longtemps même, le scooter-taxi a pris une part de marché surdimensionnée par rapport au taxi moto, séduisant le client par sa puissance, son agilité, son confort. Confort  pas si éloigné de celui de la Goldwing et…à un prix plus attractif que le tarif taxi moto.
Cependant, la part de marché du scooter se réduit. Et on ne compte plus les exemples où les clients ayant réservé un scooter voient débouler une grosse moto au rendez-vous, faute d’avoir pu trouver le pilote et le scooter disponible pour le trajet. Il y a plusieurs raisons à cela. La principale est la difficulté à recruter les pilotes qui resteront pilotes de scooter  longtemps, et ne seront pas tentés de passer à la catégorie moto, comme c’est souvent le cas.

C’est peut-être pourtant par le scooter que le marché du moto-taxi pourrait se renouveler, dans cette période de croissance molle ou même de décroissance. Comment renouveler l’offre et viser à nouveau des sommets, dépasser ce palier de maturité et recruter de nouveaux clients? Comment réenchanter le métier et le faire apprécier par de nouveaux publics?

On y travaille tout le temps, et dans tous les domaines. Par exemple, on a pu voir des initiatives sur les applis, plus nombreuses, mieux faites, et qui font entrevoir le moment où elles seront enfin adoptées par le public. Mais aussi , pour bousculer la donne coté offre, avec des véhicules d’une nouvelle génération, des scooters électriques. Le scooter BMW, bien visible avec ses flancs verts, et ses accélérations impressionnantes quand le feu passe au vert. Des atouts indaignables pour attirer une nouvelle clientèle urbaine avec une sensibilisation forte aux enjeux environnementaux. Et plaire aussi aux adeptes du scooter -taxi qui aiment le Burgman 650 mais peuvent encore plus aimer son potentiel successeur.

Les habitués du 8é arrondissement de Paris pourraient voir plus souvent ces scooters lancés il y a peu par la start-up FELIX. Et à coup sûr s’ils téléchargent l’appli du même nom et commandent leur scooter-taxi pour un trajet Paris intra-muros ou aéroports ou autre. C’est un pari qui peut être gagnant, il faut bien sûr respecter les fondamentaux du métier, sécurité, ponctualité, confort, service. Mais aussi compter sur l’engagement presque militant des clients pour des transports plus verts. Ces transports qui progressent bien dans Paris et sa banlieue, que ce soit  pour les VTC tout électriques ou pour les véhicules des flottes de transport en commun entreprises, eux aussi en tout électrique.

Y a-t-il de quoi redonner une place plus conforme aux scooter-taxi dans le panorama des deux roues transport de personnes parisien, l’avenir le dira, mais on peut prévoir une embellie permettant de recruter de nouveaux pilotes. Et donner plus de raisons aux clients de choisir leur préféré, scooter-taxi ou moto-taxi, électrique ou thermique, Honda ou BMW ou Suzuki?

Testez au moins une fois, c’est ici ou si vous avez raté le précédent article sur le scooter électrique, c’est .