Moto-taxi Paris, la belle passagère

Swiss model Julia Saner takes a moto-taxi as she leaves French designer Jean-Paul Gaultier’s fashion show during the Haute Couture fashion week in Paris January 26, 2011. Saner, an 18-year-old top model, was in Paris during the Haute Couture Spring-Summer 2011 fashion collections. Picture taken January 26, 2011 REUTERS/Philippe Wojazer (FRANCE – Tags: FASHION)

Swiss model Julia Saner takes a moto-taxi as she leaves French designer Jean-Paul Gaultier’s fashion show”. C’est ce que dit la légende de la photo. Photo prise en 2011, depuis, beaucoup de top-models ont pris comme elle, la moto pour se rendre au défilé suivant. C’est clairement le meilleur plan de déplacement ! Et en plus, l’occasion de faire un cliché plus original, moins convenu que sur un podium de défilé de mode. Comme elles, nombre de femmes nous font l’honneur de poser élégamment leur céans sur le cossu siège chauffant de la Goldwing. Toutes n’ont pas les mensurations rêvées des top-models mais elles ont d’autres qualités qui en font, le plus souvent des passagères idéales de moto-taxi. Un mix de gentillesse, de détermination et de modestie qui plaît beaucoup dans ce monde plutôt macho.

Moto-taxi PARIS: les femmes encore…

Depuis le début, la gente féminine squatte largement le siège arrière de la Goldwing, selon une parité parfois même inversée. Mais il n’en est pas de même sur le siège avant : peu de pilotes femmes. On en connaît trois tout au plus.  On est de toute façon bien en dessous des 5% de féminisation. Ce qui fait une profession avec les pires statistiques des catégories « genrées », sage femmes, infirmières, chauffeur-routier, etc …Pourtant, se lancer dans la profession moto-taxi femme n’est pas du tout compliqué !

S’il  a pu  y avoir des raisons physiques à cette « genrisation »: Il fallait des muscles d’haltérophile pour tourner le volant d’un camion. Mais ce n’est plus le cas: La Goldwing couchée sur le flan, ne peut être redressée, ni par un homme seul, ni par une femme seule. Et la Goldwing se dompte finalement bien facilement. C’est une moto à laquelle on ne pense pas pour une des premières machines conduites . Mais pourquoi pas,si on choisit d’en faire son métier et d’assumer son statut de moto-taxi femme comme c’est possible à Paris.  En effet, comme les hommes qui débutent, une moto-taxi femme peut commencer par des reconnaissances sur des petits trajets à Paris, en assurant des trajets faciles de Montparnasse à Boulogne par exemple, mon préféré!

Aussi pourquoi pas se spécialiser dans des environnements familiers connus (comme moi, moto-taxi Boulogne, là où j’habite) ou des environnements qui demandent plus de pratique (exemple moto-taxi Montparnasse ou plus encore moto-taxi La Défense). Cependant, peu importe le trajet, les préférences,… Les femmes sont – elles aussi – faites pour ce métier qui ne nécessite que maîtrise et passion de la moto ! D’ailleurs, quel autre métier offre la chance d’être payé à flâner dans les ruelles de Montparnasse avec une Goldwing comme monture? Et quel plaisir de se faufiler entre les voitures et se moquer des embouteillages de Boulogne, près du Parc des Princes les jours de match !

Dans la population des nouveaux pratiquants moto, la proportion masculin-féminin est beaucoup plus proche de la parité. Dans un métier proche, les VTC et taxis la proportion femme homme est aussi plus près de la parité.

Alors  moto-taxi femme dans le métier, est-ce possible? De la féminité sur le siège avant aussi, pour des photos doublement réussies ? Julia conduite par une moto-taxi femme ? La profession continuerait mieux sur ce chemin, plus de féminité,  plus d’attention client. Egalement, un vivier de recrutement sinon doublé du moins largement augmenté. Et de nouveaux clients et clientes encore réticents devant l’image un peu bad boy des pilotes. Un surplus d’élégance aussi, les hauts talons pour conduire la Goldwing, le test a été fait, ça marche.

Après il faudra trouver le moyen de reconnaître les pilotes hommes ou femmes. Pas toujours évident sans des cheveux blonds qui dépassent du casque, mais ça, ce sera après.

Allez, maintenant un petit déssert très féminin, le défilé Jean Paul GAULTIER 2015 en vidéo

Magnifique, même sans les Goldwing.

Mais les Goldwing, ça, ce sera aussi pour après… https://www.youtube.com/watch?v=iG4q1CAeLRs