Manif Motos-taxis Moto mag

Démonstration de force des moto-taxis à Paris

Déjà un an pour l’ article sur les revendications annuelles des moto-taxis, à l’occasion du 1 er mai .
Cette année, manif des moto-taxis entre Pondorly et l’aérogare d’Orly. Mais pas le premier Mai comme tout le monde, mais le 29 Avril, toujours en avance les moto-taxis…

On n’est pas au niveau d’organisation des taxis qui ont des dizaines d’années d’entrainement, ni même des VTC, plus jeunes, mais qui débutent bien dans la pratique du blocage,  mais quand même, on montre, à cette occasion que les moto-taxis existent. Et sont capables de se mobiliser et de participer, comme les autres acteurs, aux tours de table auxquels ils sont invités. Ils ont des solutions, et plutôt plus que les autres, en tous cas plus innovantes, c’est la signature du métier, jeune et d’avenir, qu’ils incarnent face au conservatisme ambiant. Ce sont surtout aussi ces solutions que recherchent les clients d’aujourd’hui et de demain. Ceux qui veulent continuer à être les acteurs de demain ne peuvent plus faire semblant d’ignorer les évolutions liées au smartphone, aux applis, aux nouvelles pratiques.

La manifestation des moto-taxis faisait suite aux déménagements des parkings motos d’Orly Ouest, qui se succèdent à un rythme accéléré. Ce sont des changements auxquels la nature humaine est par essence réfractaire, mais surtout cela perturbe les habitudes des clients. Et cela montre la place que l’on réserve aux motos et maxi scooters dans le transport des personnes. Ce sont pourtant des solutions qui ont les meilleures statistiques en termes de surface au sol pour le stationnement et temps de sortie de l’empreinte aéroports. Sans parler des temps de trajet au delà du périmètre de l’aéroport, qui intéressent moins Paris Aéroport mais beaucoup plus les passagers des moto-taxis. Il ressort des discussions avec Paris Aéroport que cette donnée est de plus en plus prise en compte dans la stratégie plus innovante que semble avoir choisie Paris Aéroport, réjouissons nous en.

On a pu constater à cette occasion, auprès des syndicalistes, pas assez entendus par une profession qui reste jeune et inorganisée, que les actions de lobbying auprès des parlementaires, par ailleurs assez souvent clients des solutions moto-taxi, avaient quelques chances d’aboutir à moyen terme. Accueillons en l’augure.

Une autre revendication récurrente a trait aux contrôles de police, jugés, à tort ou à raison, toujours plus prégnants, aux sanctions largement différentes selon le département où elles sont décidées. Bref, autant d’éléments qui renforcent le sentiment chez les professionnels d’être considérés comme des délinquants, ce que l’immense majorité d’entre eux ne sont pas. Dans ce mois de mai, j’ai rencontré un professionnel de la numérisation/dématérialisation des documents administratifs, et lui ai suggéré de prendre contact avec l’administration , Préfecture de Police ou autres, pour leur apporter des solutions dans ce sens. Ils devraient faire bon accueil à cette initiative qui va dans le sens du choc de simplification en cours.

C’est vrai q’u’il y a aussi de la place pour cette simplification dans le transport de personnes, peu de professionnels, une administration spécialisée, des applis sécurisées à mettre en place pour une productivité des contrôles grandement améliorée, des fonctionnaires libérés et affectés à des tâches plus adaptées…

Et des professionnels rassérénés, aussi, moto-taxis, VTC, taxis…et des clients plus heureux.

Ce sera sans doute pour le prochain 1 er Mai. Rendez-vous est pris.